MOI MOI – MON TOI

Artiste photographe Semra Sevin – Exposition personnelle

Félicité Crossing Identities, gyclée print, 2018, Paris

Co -commissaires d’exposition : Silvia Carapellese & Semra Sevin

Vernissage le 13 juin 2019 à 19h
Discours de Sawsan Chebli, secrétaire d’État à la citoyenneté et aux affaires
internationales de Berlin

Conférence le 2 juillet 2019 à 19h
Avec l’historienne de l’art et commissaire d’exposition Sandrine Micossé-Aikins et Borris Diederichs, chargé de projets Diversité et participation à l’OFAJ

Finissage le 13 août 2019 à 19h


Du 13 juin au 13 août 2019, l’Info-Café accueille l’exposition « MOI MOI – MON TOI » de la photographe allemande Semra SEVIN.

Cette exposition est parrainée par Sawsan Chebli, secrétaire d’État à la citoyenneté et aux affaires internationales et représentante plénipotentiaire auprès de l’Etat fédéral du land de Berlin. Le 2 juillet, une table ronde se tiendra entre l’artiste SEVIN, l’historienne de l’art et commissaire d’exposition Sandrine Micossé-Aikins et Borris Diederichs, chargé de projets Diversité et participation à l’OFAJ. Après un séjour au Wende Museum et à la Building Bridges Gallery de Los Angeles en 2018, l’exposition s’installe pour deux mois dans la capitale allemande et se rendra par la suite à Paris.

« MOI MOI – MON TOI » est le résultat d’une étude socio-anthropologique réalisée par SEVIN pendant 18 mois dans les villes de Los Angeles, Berlin et Paris. Interrogeant les thèmes de la diversité et les effets de la marginalisation, l’artiste a réalisé 40 photo-interviews avec des enfants de migrants. L’identité et la diversité comme motivation artistique sont étroitement liées aux expériences personnelles de SEVIN, qui a elle-même travaillé, étudié et vécu dans ces villes. Le projet a été soutenu par la Chancellerie du Sénat de Berlin, Die Wohnkompanie Berlin et la DAAC Paris.

La photographe approche les sujets de ses photo-interviews avec une grande sensibilité et, à travers son regard aiguisé, investit les clichés préfabriqués. Certains moments inattendus entre elle et les adolescents remettent en cause les préjugés sur la race, le sexe et les disparités sociales. La méthode sociologique utilisée lors des entretiens photographiques a été suggérée par l’ethnologue et scientifique Sanna Schondelmayer. De ces conversations émergent des vidéos et des enregistrements sonores accompagnant les portraits photographiques et offrant un regard  personnel de ces milieux et de leurs protagonistes.

En combinant le médium de la photographie avec des surfaces réfléchissantes analogiques, l’artiste produit des images multidimensionnelles et abstraites, comparables à des tableaux. Miroirs, trompe-l’œil et matériaux transparents accompagnent  les photographies dans l’espace de l’exposition, se jouant de leurs reflets. Les œuvres de SEVIN refusent toutes définitions : des portraits paysages aux multiples facettes émergent des installations et suggèrent de nouvelles perspectives sur le thème de la diversité.

L’allégorie « MOI MOI – MON TOI » illustre la conclusion de l’artiste après son projet trinational et inaugure l’exposition. Notre conscience tourne autour d’une orbite dont nous sommes le soleil. En tant qu’ étoile centrale de notre système planétaire personnel, nous ne pouvons développer de l’empathie qu’avec les structures que nous connaissons. Le danger de percevoir « l’autre » comme un corps étranger est toujours présent, c’est par les rencontres que nous recherchons la réflexion de notre « Moi ».

« MOI MOI – MON TOI » relie le familier, le nouveau, « l’autre » et l’indécis dans une parfaite harmonie.