En printemps 2015 à l’Info-Café

Vernissage de l’exposition « Weimar puissance trois. L’Allemagne, la Pologne et la France à travers la caricature politique ».

Vendredi 8 Mai 2015 à 19h00

Vernissage de l’exposition « Weimar puissance trois. L’Allemagne, la Pologne et la France à travers la caricature politique ». Présentée par Andreas Bahr (Université européenne Viadrina).

Discussion avec Thomas Serrier (Université européenne Viadrina) et les journalistes Sébastien Vannier et Christina Heuschen (Cafébabel Berlin).

Entrée libre.

© Stuttmann

© Stuttmann

Croiser trois perspectives, l’une allemande, l’autre polonaise, la troisième française sur la question des frontières et des relations des pays du Triangle de Weimar : tel est l’objet de l’exposition Weimar puissance trois qui rassemble 90 illustrations des célèbres caricaturistes Klaus Stuttmann, Jean Plantu et Henryk Sawka. 3 fois 30 caricatures politiques, qui posent un regard satirique et décalé sur les relations de voisinage de l’Allemagne, de la France et de la Pologne. Une série de 30 dessins de caricaturistes français et allemands sur la Pologne vient compléter cette exposition. On y rencontrera incompréhension, quelques jets de venin, de l’humour, de la sympathie et parfois même de l’admiration. Le résultat est aussi décapant que comique, corrosif et irrésistiblement drôle.
Le catalogue de l’exposition, édité par Walther Fekl, Andreas Bahr et Thomas Serrier (maison d’édition Schaltzeit), sera disponible à la vente à l’Info-Café Berlin-Paris.

 

Klaus Stuttmann est né en 1949, en Souabe. Il vit depuis 1970 à Berlin. Après des études d’histoire de l’art et d’histoire, il entame en 1976 une carrière de caricaturiste politique et d’illustrateur pour des quotidiens et hebdomadaires. Il dessine entre autres pour « Tagesspiegel », « taz », « Leipziger Volkszeitung », « Lausitzer Rundschau », « Bonner Generalanzeiger », « Rheinische Post », « Freitag », « Focus », « Cicero » et « Eulenspiegel ».

 

© Plantu

© Plantu

Jean Plantu est né à Paris en 1951. Il interrompt ses études de médecine en 1971 et commence une formation de dessinateur à Bruxelles dans une école parrainée par Hergé. En 1972, il publie ses premiers dessins pour « Le Monde ». C’est le début d’une collaboration ininterrompue depuis lors. A partir de 1980, son dessin paraît à la « une » tous les samedis, puis quotidiennement (à partir de 1985). Il dessine également pour l’hebdomadaire « L’Express ».

Henryk Sawka est l’un des dessinateurs satiriques polonais les plus populaires. Observateur perspicace de la politique et des mœurs de son pays, il soigne particulièrement son travail sur les textes, car, selon lui, les images ne sont souvent qu’un prétexte aux bulles. Il débute en 1984 à „itd“. Il participe à de nombreuses expositions individuelles ou collectives en Pologne et à l’étranger.

Le vernissage sera accompagné d’une discussion avec Thomas Serrier (Université européenne Viadrina) et les les journalistes du Café Babel Berlin.

Thomas Serrier : germaniste et historien. Il a étudié à la Sorbonne, à l’Université Paris 8, à la Freie Universität et à la Humboldt-Universität de Berlin. Il est depuis 2001 maître de conférences à l’Institut d’études européennes de l’Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis et depuis
2007 professeur invité à l’Université européenne Viadrina de Francfort-sur-l’Oder. Chercheur associé au Centre Marc Bloch de Berlin, il est membre du Réseau de recherche fédéral « Frontières fantômes en Europe centrale et orientale ».

Cafébabel Berlin : Cafebabel.com est un magazine européen d’actualité publié en ligne en six langues : anglais, français, allemand, espagnol, italien et polonais.

Il y a 25 ans, le rideau de fer tombait. Il y a dix ans, huit États post-communistes devenaient membres de l’Union européenne. Mais que savons-nous de nos voisins ? Les équipes autrichienne, slovaque, polonaise, hongroise et allemande du Cafébabel ont enquêté sur la situation politique, sociale et culturelle des ces pays limitrophes. Ils livrent les résultats de leurs reportages dans un E-Book, « Beyond the Curtain ». Sébastien Vannier et Christina Heuschen évoqueront leur expérience sur la frontière germano-polonaise.

 

Soirée ciné-débat : « La Pirogue »

Projection de « La Pirogue » de Moussa Traoré et discussion avec l’artiste engagé Christel Gbaguidi de l’association Arts Vagabonds

Jeudi 30 Avril 2015 à 20h00. Entrée libre.

Au Sénégal tout le monde connaît quelqu’un qui a tenté la traversée. Homme ou femme, de tous âges, ils seraient 30 000 Africains à avoir tenté de rejoindre les côtes européennes par la mer entre 2005 et 2010. 5000 n’y sont jamais arrivés.

© Royal Pony Film

© Royal Pony Film

Dans un quartier de la banlieue de Dakar, la capitale sénégalaise, c’est malgré lui que Baye Laye (Souleymane Seye Ndiaye), pêcheur expérimenté, accepte de devenir le capitaine du Goor Fitt, une pirogue censée conduire une trentaine d’hommes en Espagne. Parmi eux, son frère qui souhaite rejoindre une bande d’amis musiciens et Kaba qui rêve de faire carrière dans le foot. A bord de l’embarcation de fortune, une clandestine a également pris place, Kiné (Diodio Ndiaye).

Tous quittent le Sénégal pour rejoindre l’« Eldorado » espagnol et européen via les îles Canaries. Ils ne se comprennent pas tous, certains n’ont jamais vu la mer et personne ne sait ce qui l’attend….

Sélectionné à « Un certain regard » (festival de Cannes, 2012), La Pirogue est un huis clos, une ambiance qu’affectionne particulièrement Moussa Traoré.

Christel Gbaguidi de l’association Arts Vagabonds sera présent pour nous présenter son travail artistique auprès des réfugiés et des jeunes sur la question migratoire.

«La Pirogue» de Moussa Traoré, Film franco-sénégalais, 2012. Français, Wolof, sous-titré en allemand. Avec Souleymane Seye Ndiaye, Laïty Fall et Malamaine Dramé « Yalenguen ».

© Dörte Streicher

© Dörte Streicher