Votez pour vos films préférés du cycle Clim’Action !

Jeudi 22 octobre, 19 heures

Mise à jour (16/10/2015) : Les deux films choisis par le vote des internautes sont les suivants :

« Les temps changent » de Marion Milne, 2009, 90 min
Ce docu-fiction anticipe la vie sur la planète en 2075 en s’appuyant sur les travaux du GIEC,  groupe de scientifiques chargé par l’ONU de l’étude du réchauffement de la terre.
« 10 Milliarden, wie werden wir alles satt? » de Valentin Thurn, 2015, 107 min
Comment nourrir les 10 Milliards de personnes, prévu pour 2050 ? Le nouveau film du réalisateur Valentin Thurn (« Taste the Waste ») s’interroge sur la viabilité de notre système à long terme. Il est grand temps d’opter pour un autre modèle.

L’Info-Café organise une soirée ciné-débat interactive dans le cadre du cycle Clim’action. Nous avons sélectionné pour vous dix films, dont cinq français et cinq allemands thématisant les enjeux actuels liés à l’environnement, tels que l’agriculture, le nucléaire, les abeilles, les refugiés climatiques… Nous projetterons jeudi 22 octobre deux films, un français, un allemand. C’est à vous de choisir parmi notre sélection un film de chaque langue, que vous désirez voir lors de cette soirée.

Films français :

« Les temps changent » de Marion Milne, 2009, 90 min

Ce docu-fiction anticipe la vie sur la planète en 2075 en s’appuyant sur les travaux du GIEC,  groupe de scientifiques chargé par l’ONU de l’étude du réchauffement de la terre.

© Natura-sciences.com

© Natura-sciences.com

 

« Libres ! » de Jean-Paul Jaud, 2015, 105 min

« Les énergies privées et la liberté sont deux choses contradictoires. Rendez-nous l’énergie et nous serons libres! » Jean-Paul Jaud filme le parcours initiatique d’enfants de France, du Japon et du Danemark dans le monde des énergies renouvelables.

« Pierre Rhabi, au nom de la terre » de Marie-Dominique Dhelsing, 2013, 98 min

Marie Domnique Dhelsing filme la figure emblématique de l’agriculture biologique, Pierre Rhabi. Celui-ci prone plus que jamais « une sobriété heureuse », où l’humain, défait de l’hyperconsommation, vivrait en harmonie avec la nature.

« Si le Vent Souleve les Sables » de Marion Hänsel, 2009, 96 min

Marion Hänsel a choisi la forme du conte pour nous raconter les conflits engendrés par le réchauffement climatique en retraçant le destin d’une famille qui tente de survivre entre la guerre et la sécheresse.

« Tous au Larzac » de Christian Rouaud, 2011, 120 min

Ce documentaire retrace, de 1970 à 1981 , les onze années de luttes non violentes et inventives menées par des agricultrices et agriculteurs  contre leur expropriation au profit du projet de l’époque, d’agrandir le camp militaire du Larzac.

Films allemands :

« 10 Milliarden, wie werden wir alles satt? » de Valentin Thurn, 2015, 107 min

Comment nourrir les 10 Milliards de personnes, prévu pour 2050 ? Le nouveau film du réalisateur Valentin Thurn (« Taste the Waste ») s’interroge sur la viabilité de notre système à long terme. Il est grand temps d’opter pour un autre modèle.

« Der große Ausverkauf » de Florian Opitz, 2006, 94 min

Alors que de nombreux pays voient en la privatisation, la solution à leurs problèmes financiers, ce film dénonce les dommages collateraux qui se répercutent sur les populations.

« More than Honey « de Markus Imhoof, 2012, 90 min

Markus Imhoof a parcouru la planète pour montrer les conséquences sur notre écosystème qu’engendraient la disparition des abeilles et livre ainsi une réflexion philosophique sur l’interaction entre l’humain et la nature.

« Plastic Planet » de Werner Boote, 2009, 99 min

« Le plastique c’est beau, le plastique c’est pratique,  le plastique c’est pratique partout. » Vraiment ? Ce documentaire dénonce les conséquences environnementales  de l’utilisation planétaire du plastique.


« Raising Resistance » de Bettina Borgfeld et David Bernet, 2011, 85 min

A travers le combat des campesinos, paysans paraguyens contre la production du soja génétiquement modifiée, ce film montre comment les humains et la nature résistent aux cultures agricoles de plus en plus agressives.