Archive | Expositions

Exposition et Table-ronde : Regards croisés France-Allemagne : les immigrés dans l’histoire ouvrière et sociale, 1968-1990

© Génériques

© Génériques

L’Info-café a le plaisir d’accueillir l’exposition murale et virtuelle « Regards croisés France-Allemagne : les immigrés dans l’histoire ouvrière et sociale, 1968-1990 » de l’association Génériques dans ses locaux du 12 septembre au 12 octobre.
Longtemps oubliés de l’Histoire, l’exposition met en lumière le rôle actif des immigrés entre 1968 et 1990, dans les luttes pour l’égalité; loin de l’image de l’immigré soumis, silencieux et sans culture.

Vous pourrez découvrir les affiches de « Luttes de l’immigration dans la collection d’affiches de Génériques » concernant les luttes ouvrières des immigrés en France, exposées sur nos murs. L’exposition virtuelle, quant à elle, issue d’un projet dans le cadre du programme « Diversité et Participation » subventionnée par l’OFAJ, présente les mouvements sociaux et revendications des luttes ouvrières et des immigrés en France et en Allemagne.
Longtemps oubliés de l’Histoire, l’exposition en lumière le rôle actif des immigrés entre 1968 et 1990, dans les luttes pour l’égalité; loin de l’image de l’immigré soumis, silencieux et sans culture.

Dans le cadre de cette exposition, nous vous invitons à une table-ronde le jeudi 29 septembre à 19h. Depuis la création de la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA) en 1951, le couple franco-allemand est présenté comme le moteur du développement économique et industriel de l’Europe. Ce développement, qui a permis à l’Europe de l’ouest de se reconstruire, a pu se faire grâce aux immigrés venus travailler dans les usines, les chantiers ou encore les manufactures. Comment ont été accueillis ces travailleurs immigrés ? Quels ont été les grands mouvements sociaux de l’époque et en quoi ont-ils été cruciaux pour l’avancée des droits ?
Bruna Lo Biundo, chargée de mission à l’association Génériques, Samia Messaoudi, journaliste et membre de l’association « Au nom de la mémoire », Çiçek Bacikfille de travailleur immigré, spécialiste et engagée sur les questions migratoires ainsi que Hülya Savvidis, professeure et auteure d’un programme scolaire sur la naturalisation, répondront à ces questions.

Entrée gratuite. Cette table-ronde sera traduite en simultanée en français et en allemand par Antje Klambt et Isabelle Schreiber.

« 306 000 croix » par Barbara Cousin

Dans le cadre de la commémoration du centenaire de la Bataille de Verdun en 1916, l’OFAJ accueillera l’installation de la jeune artiste française Barbara Cousin : 306 000 croix.

BarbaraCousin 306000croix©Barbara Cousin

Composée de près de 240 dessins réalisés au fusain, cette installation nous donne à voir 306 000 croix, figurant les 306 000 soldats français et allemands qui furent tués ou disparurent pendant la Bataille de Verdun.

Une vidéo, documentant la réalisation de cette pièce et conçue par la réalisatrice et danseuse Florence Freitag, accompagne l’exposition.
Vous pourrez venir voir l’exposition dans nos locaux jusqu’au 30 mai.

logo-label_centenaire_rond

Exposition « People of the other shore »

POTOS_a©Aymen Omrani/Rosa-Luxemburg-Stiftung Tunis

L’Info-Café reprend son cycle thématique « Europe sans frontières ? ».
À partir du 3 février 2016, il accueille dans ses murs l’exposition «  People of the other shore » du photographe Aymen Omrani.

« Cette œuvre est un suivi du quotidien de 22 femmes qui attendent des hommes ayant traversé la mer à la recherche d’horizons plus vastes. Portés disparus, oubliés par les officiels, les frontières rigides ; les cœurs de leurs proches ne cèdent ni à l’oubli, ni au désespoir. »

Photographiées par Aymen Omrani, ces femmes arborant des souvenirs de leurs proches disparus nous confrontent directement à ces vies brisées. Chaque personne qui est partie, laisse un lieu, des proches, des espoirs – tout un fragment de vie derrière elle. Aux proches, il ne reste en souvenir que des objets, des médailles, des chaussures, des photos d’identité, laissés par la personne disparue et érigés en autel du souvenirs.